maliterie.com le bien-être direct fabricant. Ma literie vous propose une nouvelle façon d'acheter sa literie : en ligne et en direct de notre usine !
Fabricant français de literie
et fauteuils relax depuis 1905
Mon panier : vide

Contactez-nous par email

serviceclient@maliterie.com

0805 290 100

Du latex au matelas

hevea

Nombre de nos matelas sont composés de latex. Mais concrètement, qu’est-ce que le latex ? D’où vient cette matière ?

Le latex est un liquide blanc que l’on retrouve dans plusieurs plantes et arbres (pavot somnifère, pissenlit, etc.) mais principalement dans l’hévéa plus communément appelé caoutchoutier. On peut aussi en obtenir par polymérisation, qu’on appellera donc latex synthétique et non naturel comme celui provenant directement de l’arbre. Le latex ne sert pas que dans la composition des matelas mais il est aussi utilisé dans d’autres industries comme :

  • Les transports : 90% de la production sert à la fabrication de pneus.
  • La médecine et les vêtements : pour les gants (chirurgicaux, ménagers), préservatifs, etc.
  • Le cinéma : certains effets spéciaux sur la peau (oreille d’elfes, masques, etc.)

Histoire du caoutchouc

L’industrie du caoutchouc a débuté dans les années 1800 grâce à l’invention de la vulcanisation attribuée à Charles Goodyear.

Concrètement, la vulcanisation d’un caoutchouc brut va servir à conserver la forme donnée à ce caoutchouc. Prenons une bille de caoutchouc brut et laissons-la sur une surface plane, celle-ci va se déformer (s’écouler) naturellement au bout de quelques heures. La vulcanisation permet que cette bille garde une certaine élasticité et ne se déforme pas toute seule.

Par la suite, la production de caoutchouc a explosé notamment grâce à la Seconde Guerre Mondiale. C’est en effet l’époque où la production de véhicules a augmenté de façon exponentielle.

Le caoutchouc synthétique a quant-à-lui été développé au début du 20ème siècle. Sa production a mis cependant de nombreuses années à s’imposer face au caoutchouc naturel. C’est seulement à partir des années 1960 que le volume produit de caoutchouc synthétique a dépassé celui du caoutchouc naturel.

Aujourd’hui, le latex synthétique est largement plus produit que le latex naturel question de rentabilité.

L’hévéa (ou caoutchoutier)

L’hévéa (Hevea brasiliensis) est une espèce d’arbre dont on extrait le latex liquide. Cette espèce est originaire de la grande forêt amazonienne principalement au Brésil, au Pérou, en Bolivie et en Colombie. Cette arbre pousse dans les régions tropicales, son exploitation a donc été étendu jusqu’en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie, Malaisie, …) et en Afrique de l’Ouest (Nigeria, Libéria, Cameroun, Côte d’Ivoire). Actuellement, les cultures d’hévéa s’étendraient sur environ 8,3 millions d’hectares.

Comment est-il récolté ?

Le latex est bien différent de la sève de l’hévéa. La sève sert à « faire vivre » l’arbre, elle assure la transmission de l’eau, des sels minéraux et du sucre. Tandis que le latex est un mécanisme de défense pour l’hévéa. A la même manière que la résine d’un sapin, le latex va suinter de l’hévéa si celui-ci est « blessé » puis sécher afin de refermer la plaie.

La récolte se fait donc par saignées. Le récolteur, à l’aide d’un couteau spécifique, créé une entaille de 2mm dans l’écorce du tronc descendant sur la moitié ou un tiers de la circonférence de l’arbre. Le latex coule le long de la saignée puis tombe dans un seau accroché sur l’arbre. Plusieurs saignées sont pratiquées sur l’hévéa. En pratique, celles-ci s’effectuent tous les deux jours voire une seule fois par semaine.

Le lait d’hévéa qui coule dans le seau coagule et devient donc solide. Il y a plusieurs manières de le récolter. Certains le laisse se solidifier puis après la récolte y ajoute de l’acide formique pour le faire coaguler. D’autres le rendent liquide dès la récolte en y ajoutant un peu d’ammoniac. Dans tous les cas, il faut le faire coaguler avant d’entamer sa transformation post-récolte.

L’hévéa peut produire du latex à partir de l’âge de 5 ans et est exploité pendant 20 à 30 ans. Après cela, il est abattu puis replanté.

latex liquide

Comment obtient-on du latex synthétique ?

Il s’agit d’un mélange équilibré entre du latex naturel et des produits chimiques vulcanisant et solidifiant pour la bonne tenue du matériau et de sa résistance.

Transformation (du liquide au matelas)

Tout d’abord le latex liquide est filtré pour enlever les impuretés puis mélangé à du savon et des agents vulcanisant. Le mélange est ensuite comprimé par air puis placé dans un moule auquel on ajoute un produit permettant de le défaire facilement de son moule. Le moule rempli est ensuite placé dans un four à 100°C pour la cuisson. Une fois sorti de son moule, l’âme qui en ressort est nettoyée puis séchée. Enfin, un contrôle est effectué pour évaluer la bonne qualité de l’âme du matelas.

Les matelas latex chez maliterie.com ?

Seul le matelas CARESSE est composé avec 100% de latex naturel procurant un contact très moelleux mais aussi très dynamique grâce à son élasticité naturelle.

Tous nos autres matelas latex sont aussi 100% latex. Ceux-ci sont composés à 80% de synthétique mélangés avec 20% de naturel.

Dans tous les cas, tous nos matelas en latex contiennent des composants naturels, aucun ne sont faits avec 100% de matière synthétique !

   
 
 
Maliterie.com - ZA de Chapeau - Route de Ballon - 72190 Neuville sur Sarthe - France | Tél : 0805 290 100