Présentation

Découvrez à travers ce blog toute l’étendue de l’univers du sommeil, conseils pratiques, sommeil connecté, santé et bien-être… Le fabricant français Maliterie.com propose son expertise pour décrypter les dernières actualités du sommeil et de la literie.

Découvrez maliterie

Indice capital sommeil

Le co-sleeping, bon ou mauvais pour la maman ?

Publié le : 22/01/2016 10:50:25
Catégories : Bienfaits du sommeil , Sommeil et jeunesse

Le co-sleeping, bon ou mauvais pour la maman ?

QU'EST CE QUE LE CO-SLEEPING ?

Le Co-sleeping, cododo ou sommeil partagé, désigne le fait pour les parents de dormir dans le même lit que leurs enfants en bas âge. Dans certains pays, comme en France, la pratique du cododo est souvent occasionnelle et correspond à une période de la vie parentale où les enfants sont encore petits. Dans d'autres cultures les familles dorment ensemble durant toute leur vie.

Il y a différentes façons de le pratiquer. En effet, le bébé peut dormir, soit dans son berceau placé dans la chambre des parents, soit dans son berceau collé au lit des parents ou encore dans le lit des parents. Attention toutefois à bien respecter certaines règles de sécurité pour cette dernière.

LES AVANTAGES

Plus pratique pour l’allaitement mais aussi pour limiter les déplacements et rassurer les parents, le cododo est une pratique de plus en plus privilégiée. Mais s’il est bénéfique au sommeil du bébé, qui se sent rassuré par la présence de ses parents, qu’en est-il du sommeil de la maman ?

LES INCONVÉNIENTS

Selon une étude scientifique israélienne publiée dans la revue Sleep Medicine, le cododo nuirait au sommeil des mères qui dorment moins bien et se réveillent plus souvent.

En tout, 153 couples venant d’accueillir leur premier enfant ont participé à l’étude. Le rythme de sommeil de la maman a été étudié avant la naissance du bébé, 3 mois et 6 mois après. Chaque mère devait également consigner par écrit chaque réveil nocturne, durant cinq jours consécutifs.

Au final, les mères pratiquant le cododo avec leur bébé ont déclaré plus de réveils nocturnes, et un sommeil moins réparateur que celui des mères dormant sans leur bébé. Les réveils nocturnes duraient également plus longtemps. Inconsciemment, les mamans seraient en effet davantage en alerte vis-à-vis de leur enfant, soucieuses de savoir s’il va bien. De plus, les bébés ont un sommeil plus léger que les adultes, avec des phases de réveil durant lesquelles le bébé peut pleurer ou babiller, ce qui va perturber le sommeil des parents.

Alors pour bien récupérer entre deux réveils, nous vous conseillons d’investir dans une bonne literie et de limiter la température de la chambre à 19°, cela sera aussi bénéfique pour vous que pour votre bébé.

 

Article rédigé par Pauline du magasin Maliterie.com de Rennes

 

Articles en relation

Partager ce contenu