Présentation

Découvrez à travers ce blog toute l’étendue de l’univers du sommeil, conseils pratiques, sommeil connecté, santé et bien-être… Le fabricant français Maliterie.com propose son expertise pour décrypter les dernières actualités du sommeil et de la literie.

Découvrez maliterie

Indice capital sommeil

Expressions liées au sommeil

Publié le : 10/06/2017 09:54:03
Catégories : À-côté du sommeil , Insolite

Expressions liées au sommeil

1. LE MARCHAND DE SABLE EST PASSÉ

A la fin du XVIIIè siècle, nous parlions d’« avoir du sable dans les yeux » pour tout simplement dire que nous avions sommeil ou que nous avions les yeux qui piquaient.

Cependant, un siècle plutôt le romancier mais aussi Homme d’Eglise et fabuliste, Antoine FURETIERE, écrit son roman « Le petit homme leur a jeté du sable dans les yeux ».

S’inspirant du  personnage imaginaire venant jeter du sable dans les yeux des enfants pour représenter le sommeil.

Histoire dépoussiérée et mise au gout du jour en 1963.



C’est ainsi qu’apparait pour la première fois sur nos écrans, le marchand de sable.

En effet, il prend « vie » avec sa flûte enchantée, accompagné de son acolyte Nounours tous deux sur un nuage, pour aller coucher Nicolas et Pimprenelle dans l’émission « Bonne nuit les petits ».

Il faut savoir également, que dans d’autres cultures, pays, le marchand de sable existe et on lui attribue différents noms :

  • Sandmann pour les cultures germaniques et scandinaves.
  • Les Oneiroi, qui font partis de mythologies grecques et autres divinités qui eux endormaient les mortels.
  • Au Québec, le cousin du marchand de sable est « Le bonhomme sept-heures », pour envoyer les enfants au lit.
  • En GALICE, un vieil homme avec une barbe blanche et une voix tellement grave nommé Pedro Choso qu'ili endort les bébés.
  • Et au Portugal, venant lentement lorsque tout est silencieux, João Pestana.

2. LA NUIT PORTE CONSEIL

 Son origine remonte au XVIème siècle sous le nom de « la nuit est mère de conseil » il faut comprendre par ceci que le silence et la solitude sont les maîtres mots avec lesquels il est sage de délibérer.

Pourquoi la nuit ? Tout simplement car notre esprit n’est plus perturbé par les actions que l’on fait ou que nous avons pendant la journée, nous sommes mieux en mesure, étant plus calme, de prendre les meilleures résolutions.

Autre fait, suite à, un sommeil doux et non-agité, nous sommes également plus apte à mieux voire les choses, à mieux répondre à nos interrogations.

D’ou les vers suivants :

« Dans les ténèbres de la nuit, la raison voit plus clair que quand le jour nous luit ».

A travers ces mots, nous pouvons déduire que le silence et la solitude facilitent le travail de la pensée et l’abord des difficultés. La culture est présente également dans cette expression car les Latins eux utilisent aussi cette même façon de penser par ce proverbe avec ces 3 mots « In Nocte Consilium » mais aussi les Arabes, qui eux disent : « Confiez-vous aux réflexions du lendemain ».

La science quant à elle affirme cette expression.

Une étude, sous la direction du Professeur Padraic MONAGHAN, spécialiste en psychologie cognitive, à l’université de LANCASTER et directeur du Centre de recherche dans le développement humain et l’apprentissage, stipule  que notre cerveau gérait avec plus d’aisance les informations situées dans l’hippocampe (la région dans laquelle est stockée les expériences les plus récentes) au néocortex (qui conserve les souvenirs à long-terme)

3. QUI DORT DÎNE

 Ce qui est étonnant c’est que cette expression n’a pas la même origine pour tout le monde, voyons plutôt :

Nous avons une première hypothèse que cette expression est née au Moyen-Age, lorsqu’un voyageur voulant dormir dans une auberge, était contraint de diner aussi, par peur de se voir refuser l’hébergement.

La seconde hypothèse est émis par Alain REY, linguiste reconnu, selon lui, ce proverbe vient d’une pensée assez ancienne du grec Ménadre, qui est un auteur dramatique, affirmant : « le sommeil nourrit celui qui n’a pas de quoi manger ».

4. L'AVENIR APPARTIENT À CEUX QUI SE LÈVENT TÔT

Cette expression est née d’une autre étant : «  Le monde est à ceux qui se lèvent tôt, le demi-monde à ceux qui se couchent tard ».

Elle a été très rependue dans le courant du XIXe, par l’écrivain Henry GAUTHIER-VILLARS, plus connu sous le nom de Willy. Mais un autre auteur, plus connu étant Jules RENARD, l’a réadaptée : « Le monde appartient à ceux qui se lève de bonne heure, jusqu’à l’heure où les autres se lèvent ».

 La science pourrait-elle nous aider à comprendre ce proverbe ?

Différentes études scientifiques démontrent que les personnes se levant tôt, occupent des postes plus élevés dans la hiérarchie sociale, car ils sont plus dynamiques entre 9h et 17h, horaires de travail les plus courantes.

Ce qui amène à parler des couche-tard, qui à travers une étude japonaise menée en 2013,  démontre qu’ils sont plus sujets à l’anxiété, à la dépression nerveuse et aux addictions telles que le tabac, l’alcool ou la mauvaise alimentation.

A contrario, une autre étude, datant de 2009 et menée par des chercheurs français, belges et suisses et dont le Professeur Philippe PEIGNEUX faisait partie, affirme que les couche-tard sont plus alertes et plus attentifs que les lève-tôt. Il explique qu’après une heure et demi d’éveil, aucune différence existe entre les lève-tôt et les couche-tard par contre les couche-tard éprouvent moins de fatigue et améliorent leurs capacités d’attention. Concernant les lève-tôt, eux souffrent plus fortement dû à l’impact de la pression de sommeil qui s’additionne toute la journée.

En somme, « chacun voit donc midi à sa porte » !

5. DANS LES BRAS DE MORPHÉE

Retournons quelques siècles en arrière et allons jusqu’à la mythologie grecque.

Morphée, est le Dieu des rêves, fils d’Hypnos (Dieu du sommeil) et de Nyx (Déesse de la nuit).

La mythologie dit que Morphée venait endormir les humains, en les effleurant avec une feuille de pavot qui leur procuraient instantanément un sommeil profond et paisible.


Toutes ces expressions, et il en existe bien d’autres, sont nées d’une légende, de faits réels, d’une culture et d’une pensée.

 Sont-elles ancrées dans un langage courant, ou les disons nous car nous croyons en leurs origines et à leurs sens ? Mystère !             

Certaines peuvent nous laisser perplexe quand d’autres peuvent nous sembler évidentes. Nous espérons que grâce à cet article, tout comme nous,  « vous coucherez moins bêtes ce soir » !

 

Article rédigé par Florian CORNALY du magasin MaLiterie.com de Mitry.


Articles en relation

Partager ce contenu