Présentation

Découvrez à travers ce blog toute l’étendue de l’univers du sommeil, conseils pratiques, sommeil connecté, santé et bien-être… Le fabricant français Maliterie.com propose son expertise pour décrypter les dernières actualités du sommeil et de la literie.

Découvrez maliterie

Indice capital sommeil

Comment tester son matelas ?

Publié le : 24/04/2018 09:38:57
Catégories : Choisir son matelas , FAQ

Comment tester son matelas ?

Notre site dispose de toutes les informations nécessaires pour acheter en toute sérénité. Cependant, une navigation sur le site ne vous permettra pas d’essayer les articles de literie. Maliterie.com a voulu offrir cette possibilité en ouvrant un réseau de showrooms partout en France.

Lors de votre visite en magasin, voici quelques conseils pour apprécier au mieux le confort d’un matelas :

S’ALLONGER SUR LE MATELAS

Ce premier conseil peut sembler évident et s’apparenter au bon sens. Cependant, l’endormissement est un acte plutôt intime et nous ne sommes pas tous à notre aise dans un environnement public comme un magasin de literie. Il n’est pas rare que nos clients éprouvent une certaine gêne à s’allonger et préfèrent s’asseoir sur le matelas.

Pourtant, s’allonger améliore considérablement vos chances de trouver le bon matelas.

Les densités de matières sont adaptées à la morphologie d’un corps allongé. La répartition de votre poids en position assise n’est pas la même. Ce qui peut vous sembler souple assis, peut s’avérer ferme une fois allongé
Les matelas disposent souvent de zones de confort. Ces zones sont plus ou moins raffermies pour favoriser votre confort. D’ailleurs, en vous asseyant à différents endroits du matelas, votre ressenti ne serait pas le même.

Essayer un matelas allongé vous garantit des sensations fidèles, comme le fabricant de matelas l’avait pensé à sa conception

ÔTER LES SURCOUCHES DE VÊTEMENTS

Selon les saisons, nous nous vêtissons plus ou moins. Ces couches vous protègent des températures, mais peuvent constituer un réel barrage à vos sensations. Nous vous conseillons d’enlever, blouson, vestes, écharpes, et les couches superficielles qui pourraient masquer le confort du matelas.

En faisant ainsi, votre essai de matelas se rapprochera de vos conditions habituelles d’endormissement.

Bien évidemment, inutile d’aller jusqu’à venir avec votre pyjama.

Prévoyez votre temps

Évidemment vous ne passerez pas une nuit entière dans le magasin dans lequel vous vous rendrez. Cependant, le choix d’une nouvelle literie n’est pas une chose à prendre à la légère. De ce choix dépendra la qualité de vos nuits et donc de l’aspect réparateur du sommeil. Ce en quoi nous vous conseillons, lorsque vous souhaiterez tester nos literies, de prévoir un créneau suffisamment important afin de pouvoir bénéficier de tous les conseils que nous seront en mesure de vous fournir et également de procéder à l’essai et aux comparaisons nécessaires entre nos modèles. Conformément à nos conditions générales de vente vous pourrez même bénéficier d’une période d’essai chez vous d’une durée de 100 nuits ! Cette dernière vous permettra le cas échéant, de pouvoir procéder à un échange si la literie choisie venait à ne pas vous apporter entière satisfaction, chose sur laquelle nous sommes très engagés.

Faites comme chez vous (ou presque) !

Bien souvent lorsqu’on nous propose de tester un matelas et de s’y allonger, mécaniquement nous nous positionnons sur le dos. Or selon vos habitudes et vos préférences, il vous conviendrait peut-être mieux de le tester sur le côté ou bien le ventre. Et bien ne vous retenez pas, effectivement si vous testez une literie sur le dos alors que d’ordinaire vous dormez sur le ventre par exemple, le ressenti n’en sera pas le même du tout. Par exemple sur le ventre, il est fortement conseillé d’éviter l’excès de souplesse qui pourrait amener des tensions au niveau de la nuque. Dans ce cas privilégiez un matelas ferme ou mi-ferme. A contrario, on met souvent en lumière l’excès de fermeté auquel il faut faire attention, car souvenez-vous que vous allez dormir en moyenne 8 heures par nuits et ce, pendant 10 à 15 ans.

Articles en relation

Partager ce contenu