Présentation

Découvrez à travers ce blog toute l’étendue de l’univers du sommeil, conseils pratiques, sommeil connecté, santé et bien-être… Le fabricant français Maliterie.com propose son expertise pour décrypter les dernières actualités du sommeil et de la literie.

Découvrez maliterie

Indice capital sommeil

Quand faut-il changer de matelas ?

Publié le : 11/04/2018 09:07:21
Catégories : Choisir son matelas , FAQ , Literie au quotidien

Quand faut-il changer de matelas ?

En France, en moyenne, nous conservons notre matelas 14 ans. Il faut savoir que nous perdons en moyenne 0.5 litres d’eau chaque nuit. Il faut donc déjà s’imaginer qu’au bout de 10 ans, l’hygiène ne votre matelas n’est plus ce qu’elle était, même avec un entretien régulier. De même, au bout de 10 ans, les suspensions de votre literie seront sollicitées environ 150 000 fois sachant que nous changeons de position environ 40 fois dans une nuit.

Les signes d’alertes en fonction de la technologie

Plusieurs facteurs peuvent vous faire prendre conscience qu’il est temps de changer votre matelas. Un matelas de qualité moyenne (type mousse de polyuréthane) ne durera jamais plus de cinq ans. Il aura tendance à se creuser assez vite à cause, entre autres, de l’humidité ou du manque de ventilation. Lorsqu’un matelas n’est plus capable de soutenir votre corps et qu’il s’affaisse, c’est une bonne alerte pour se dire qu’il est temps de s’en séparer.


La durée de vie d’un matelas classique (type latex ou ressorts ensachés) oscille entre cinq et dix ans. Pour garantir une durée de vie la plus importante possible, il est notamment recommandé de choisir un matelas adapté à votre morphologie, vous obtiendrez alors un soutien précis et durable.

Afin de conserver un confort optimal, il est également conseillé de renouveler sa literie complète tous les dix ans maximum, matelas et sommier de manière simultanée. Certaines technologies comme le latex naturel ou les ressorts ensachés « Combizone » ont une durée de vie supérieure à dix ans du fait de la qualité de leur matériaux, certifiés par le label « Belle literie Excellence », ou par le label CTB de l’organisme FCBA.

Votre sommeil et l’hygiène

Soyez à l’écoute de votre corps et à la qualité de votre sommeil. Si votre dos vous fait souffrir au réveil, si vous avez l’impression de ne pas avoir un bon maintien ou que les nuits ne sont pas réparatrices, pensez au fait que votre matelas n’assure peut-être plus un bon soutien, ou qu’il n’est tout simplement plus adapté à vos besoins.

Des études montrent qu’avec une literie neuve, les points de compression sont mieux répartis, donc on a moins tendance à se retourner avec les risques de micro-réveils qui en découlent. Même si votre matelas ne présente aucun affaissement et que son aspect extérieur paraît bon, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas bon à changer en termes d’hygiène. Un matelas doit être protégé et aéré quotidiennement afin de limiter la prolifération des acariens et évacuer la transpiration qui s’est accumulée durant la nuit. Afin de l’entretenir, retournez votre matelas de temps en temps afin de l’aéré et répartir les points de pression.

L’importance du sommier

Si vous décidez de changer votre matelas, vérifiez l’état de votre sommier. Car un matelas neuf se dégradera rapidement si le sommier est usagé. Afin de le vérifier, vous pouvez placer un tasseau sur la longueur des lattes et constater si certaines sont plus plates que d’autres. Vous pouvez appuyer sur une partie du sommier très sollicitée (au niveau du bassin ou des épaules) puis sur une partie peu soumise aux pressions (au niveau des pieds). Si la différence de souplesse est sensible, le sommier est à changer.

 

Articles en relation

Partager ce contenu