Présentation

Découvrez à travers ce blog toute l’étendue de l’univers du sommeil, conseils pratiques, sommeil connecté, santé et bien-être… Le fabricant français Maliterie.com propose son expertise pour décrypter les dernières actualités du sommeil et de la literie.

Découvrez maliterie

Indice capital sommeil

Est-on obligé de changer le sommier en même temps que le matelas ?

Publié le : 11/04/2018 09:32:28
Catégories : Choisir son matelas , Choisir son sommier , FAQ

Est-on obligé de changer le sommier en même temps que le matelas ?
Le sommier est un élément indispensable d'une bonne literie, on estime même qu’il compte pour 30% de la qualité de votre literie. Le sommier a pour fonction d’améliorer les bienfaits de votre matelas au fur et à mesure du temps, il est donc essentiel. Les professionnels de la literie le savent bien et c’est pourquoi dans le cas d’un achat groupé (matelas et sommier) les garanties sont rallongées. Maliterie.com vous offre une garantie de 7 ans, au lieu de 5 ans pour un produit acheté seul.

JE DOIS CHANGER MON MATELAS, DOIS-JE ÉGALEMENT CHANGER MON SOMMIER ?

C’est une évidence ! La suspension de votre vieux sommier va très vite détériorer votre nouveau matelas, car il n’assurera plus sa part nécessaire dans la fonction de suspension de l’ensemble.


Résultat, il faudra à nouveau changer la literie plus vite que prévu, et l’économie réalisée en ne changeant pas le sommier finira par couter plus cher. Même si le coutil de recouvrement de votre sommier est resté propre, cela ne signifie pas pour autant que le sommier est encore en bon état.

Literie et sommier

Si votre literie à plus de 10 ans, nous conseillons de la changer car un sommier fatigué entraîne une usure prématurée de votre matelas. Tout comme il existe plusieurs technologies de matelas : ressorts, latex ou mousse à mémoire de forme, il existe aussi plusieurs types de sommiers.

Le sommier plancher :

Ses  lattes sont en pin et assurent un support robuste. Du fait de sa fermeté, les personnes souffrant de problèmes de dos le trouveront  peut être trop rigide. Il est utilisé plutôt dans une chambre d’amis, ou pour une maison secondaire. Ce sommier peut convenir aux matelas en mousse ou en ressorts ensachés.

Le sommier à lattes :

C’est le modèle le plus répandu. Il est composé d’un cadre en pin ou bois massif, sur lequel sont fixées des lattes en hêtre multiplis. Elles peuvent être fixes, recouvertes d’un tissu de protection, ou découvertes et articulées grâce à leurs suspensions pour permettre d’absorber tous les mouvements du matelas. Les lattes articulées sont dotées de curseurs de fermeté sur la partie lombaire. Dans tous les cas, les lattes ne doivent pas être trop espacées, 2 à 3 cm au maximum. Ce type de sommier peut convenir à toutes les technologies de matelas.

Le sommier à plots :

Sa structure est composée de plots fixés sur des embouts souples,  il est possible de régler la fermeté des plots situés sur la partie lombaire. Ce sommier est idéal pour les matelas à mémoire de forme.

Le choix d’un sommier est aussi esthétique, Maliterie.com fabrique ses sommiers soit en hêtre massif, teinté et vernis dans une gamme de 6 couleurs : Miel, merisier, chocolat, taupe, wengé ou blanc soit en tissu : noir, gris chiné, marron chiné ou cuir blanc (microfibre).

Choisissez votre sommier en fonction de la dimension de votre matelas, pour les tailles de matelas King size ou Queen size, vous pouvez également opter pour un double sommier qui offre une indépendance de couchage optimale (retrouvez notre article : « deux sommiers améliorent l’indépendance de couchage ? »).

Enfin, la hauteur du sommier peut varier de 7 à 30 cm.

Faites le test :

Si certaines lattes sont cassées, fissurées ou déformées, pas de doute possible, il est temps de le changer !

Mais un sommier ne se salit que rarement et ne laisse pas forcement paraitre sa fatigue, nous vous conseillons de le vérifier : soulevez votre matelas, appuyez sur une partie du sommier très sollicitée (au niveau des fesses ou des épaules) puis sur une partie peu soumise aux pressions (au niveau des pieds ou de la tête). Si la différence de souplesse est sensible, le sommier est à changer.

 

 

Articles en relation

Partager ce contenu