Comment faire pour retrouver un bon sommeil ?

Publié le : 29/03/2018 17:05:18
Catégories : Bien dormir , Bienfaits du sommeil , Conseils pratiques , Style de vie

Comment faire pour retrouver un bon sommeil ?
Notre sommeil est composé de nombreux cycles attachés à un sommeil lent et un sommeil paradoxal. Parmi toutes les phases de sommeil, le sommeil réparateur est essentiel afin d’assurer le meilleur fonctionnement de notre corps et de notre psychisme durant la journée qui va suivre. Il correspond à un état du sommeil par lequel le dormeur passe pour récupérer de sa journée et d’être d’attaque pour une nouvelle journée dans de bonnes conditions physiques. Pendant la nuit, le corps et la peau se régénèrent, créent de nouvelles hormones et se défendent contre les infections. C’est donc une phase très importante de votre sommeil qu’il faut surveiller et améliorer au possible pour votre bien-être et parfois pour votre santé.

D’après des études récentes, un tiers des français dorment mal et environ 1/7 des français prennent des somnifères. Il est parfois très difficile de trouver le bon sommeil. D’autre part, il varie selon l’individu, ses habitudes et même son éducation. Voici nos conseils pour préparer vos nuits et retrouver un bon sommeil.


PRÉPARER SES NUITS

Tout d’abord, vous devez avoir conscience que votre éducation a en partie influé vos besoins de sommeil. Chaque homme et chaque femme est également différent avec un métabolisme qui leur est propre. Vous devez aussi connaitre le rythme de votre journée jusqu’au coucher. Il influence vos envies de dormir et crée une répétition des heures où vous êtes le plus propice à vous endormir. Pour mieux dormir la veille d’une journée de travail, vous devez donc travailler ou retravailler votre rythme de vie en essayant de vous coucher et de vous lever à des heures précises et similaires tout au long de la semaine. Le principe de cet exercice est d’habituer votre corps à un rythme définis et souhaité pour construire une véritable habitude de sommeil. Comme le sommeil est composé de cycles d’environ 1h30, si vous manquer le premier départ, il faudra prendre le prochain. Inutile de vous forcer à dormir si vous ne vous sentez pas fatigué. Faites une petite pause lecture, prenez un verre d’eau et retournez vous coucher.

Il est fortement recommandé de préparer sa nuit avec une phase de calme de minimum 1 heure avant le coucher : éviter le sport, les écrans télé ou d’ordinateur, les excitants, et privilégier les activités tranquilles. Les excitants tels que le thé ou le café n’empêchent pas de s’endormir, mais ils continuent à agir quand on dort et peuvent altérer la qualité du sommeil. Il vaut mieux les éviter après 17h.

Mettez-vous dans de bonnes dispositions avant de dormir ! Le soir, privilégiez un repas léger et le plus tôt possible pour faciliter votre digestion car celle-ci accentue la température du corps. Evitez la viande rouge et les plats épicés. Aussi, un verre de lait peut favoriser le corps à se rendormir et une douche chaude favorisera la détente.
D’autre part, maintenez une température dans votre chambre aux alentours de 18°C-19°C : au-delà, la chaleur fragmente le sommeil, favorise des réveils et limite la respiration. Mettez vos pieds au chaud pour faciliter la circulation sanguine et votre endormissement.

Si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, il est inutile de vous retourner dans diverses positions et de ruminer sur la journée qui arrive, car ces pensées induisent de la colère et de l’anxiété, ainsi qu’un cycle vicieux qui va entretenir le phénomène d’insomnie.

Veillez également à dormir dans une pièce sans lumière artificielle qui pourrait gêner vos pupilles pendant votre sommeil. Également sont à proscrire, les smartphones et autres appareils diffusant un réseau sans fil à proximité de vous. Cela peut provoquer des céphalées pendant la nuit que vous sentirez dès le lendemain matin au réveil. Les céphalées correspondent à des maux de tête au niveau du crâne ou de la nuque.

Il est important d’être le plus détendu possible et de faire le vide dans votre tête. Plongez votre chambre dans le noir et si possible dans un silence complet. Ne dites pas non aux câlins sous la couette car ils réduisent le stress, l’un des éléments perturbateurs de votre sommeil.

Enfin, outre le fait de compter les moutons pour retrouver un bon sommeil, vous pouvez également faire appel à la nature qui nous offre ce qu’il y a de meilleur au travers de certaines plantes qui ont des effets relaxants. L’idéal avant d’aller se coucher. Par exemple, la passiflore ou bien l’aubépine qui sont certainement les plantes les plus reconnues pour lutter contre l’anxiété et les troubles du sommeil. La première vous apportera un effet bénéfique en cas d’agitation et de nervosité, tandis que la seconde aura pour sa part un effet positif sur l’aspect relaxation et les palpitations cardiaques.

Vous l’aurez donc compris, il ne faut pas malmener votre fin de journée, ni négliger votre sommeil mais le préparer en toute tranquillité car un manque de sommeil peut entraîner de la somnolence. Dans ce cas, vous emmagasinez de la fatigue qui peut vous rendre moins lucide et vous faire prendre de mauvaises décisions dans votre travail ou sur le plan personnel. Si vous vous sentez très fatigué dans la journée après une nuit de sommeil agitée, n’hésitez pas à vous reposer 15 à 20 min en faisant une sieste dans la journée. Si vous vous endormez directement, vous manquez probablement de sommeil.

Ne négligez pas non plus votre literie, celle-ci doit vous procurer le relâchement et le confort nécessaire à la bonne qualité de votre sommeil.

VOTRE LITERIE EST-ELLE ADAPTÉE ?

Si l’origine de vos problèmes pour trouver le sommeil n’est pas médicale, il se peut que celle-ci soit liée à la qualité du couchage sur lequel vous vous allongez nuit après nuit. On y est souvent attaché car on le connait depuis longtemps, mais aussi bonne soit sa qualité un matelas est un produit consommable, qui doit se renouveler à certaines échéances. Selon sa composition un matelas peut avoir une durée de vie comprise entre 3 et 15 ans. (quelle matière a la plus longue durée de vie ?). En ce sens, il est possible que votre literie soit dépassée et qu’il faille la remplacer. En effet, dans un cas sur deux, la mauvaise qualité d’un sommeil provient effectivement de la literie à laquelle on l’associe. Bien qu’on ne veuille pas l’admettre au début, au moment où vous remplacez votre matelas vous sentez déjà un confort nouveau vous envahir, comme si vous étiez en vacances à l’hôtel. Il s’agit de l’effet de nouveauté (temps d’adaptation), qui parfois peut mettre quelques jours à se faire ressentir correctement. Un conseil ? vérifiez l’état de votre literie et la date de votre achat pour adopter la meilleure décision pour votre sommeil.

Articles en relation

Partager ce contenu